3ème collecte du printemps : Nos arbres

Premier appel à participation, du 21 avril au 21 mai 2023

Notre site internet a été piraté pile poil au milieu de notre appel à participation…………..

…………..C’est pour cela que l’appel à participation reste ouvert pour toute la durée de 2023.

C’est le moment de partager photos, souvenirs, dessins, mots, poèmes, textes…
Pour nous raconter ce que vous aimez, de ces être vivants et fragiles qui peuplent notre territoire : les arbres.
Envoyez-nous votre participation et elle sera publiée sur cette page !

Découvrez l’association nationale A.R.B.R.E.S, qui met en valeur les arbres remarquables : https://www.arbres.org/

Crédit : Stéphanie
Crédit : Stéphanie
Crédit : Stéphanie

 Je suis d’ici
Tu es de là-bas
Je suis l’arbre des quatre saisons
Tu es le rayonnement des tropiques
Je suis l’arbre des grands espaces
L’aire de jeu des écureuils
Le renard s’assoupit aux creux de mes racines
Un rafraîchissement s’impose pour ma survie
Des branches sont tronçonnées
Des fagots s’entassent sur le sol
Bien enracinés nous sommes tous de la Terre Mère

Stéphanie Grandin

Crédit : Nicole

Devant les Totems
Un abri pour les oiseaux
Fleurs de cerisier

Nicole D.

Mon arbre,
Réconfort de l’âme.
Mon oxygène, ma source de vie.
La mort et la renaissance.
Magnétique, Teinté par la terre.
Couronne immortelle aux racines fertiles.
Sa Majesté Sacrifiée
Le mépris de notre dernier rempart face à l’asphyxie.

Samia

Je serai un chêne.

La terre qui vous a nourris me nourrira.

Des amis viendront chaque jour
m’entourer de leurs bras

Les petits oiseaux que nous avons tant
aimés se reposeront sur mes branches
et je grimperai, grimperai, jusqu’où je
n’ai jamais pu aller.

Et de ma hauteur je regarderai ceux
qui n’ont pas su m’aimer.

Et le lierre m’envahira mais je
l’accueillerai.

Mes racines s’étendront, s’étendront,
enfin je pourrai me poser.

Des nuages couvriront gentiment mes
jours sombres

Un beau ciel bleu illuminera mes jours heureux.

Dans la tempête mes branches feront
un vacarme étourdissant.

Dans la boue personne ne pourra me
traîner.

Personne ne pourra m’emmener où je
ne veux pas aller.

Après avoir tant cheminé je serai un
chêne pour l’éternité.

Colombe

Crédit : Vincent

Vu et admiré celui-ci lors d’une promenade le long du Morbras à Pontault Combault vieux village.

Fascination devant un arbre à priori mort donnant naissance à une branche latérale qui deviendra peut-être un arbre à son tour si Dieu lui prête vie.

Patrick et Christine Penet

Maison de l’Environnement vagabonde

Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne